Revenir sur le site de la mairie

RELIER MORZINE ET AVORIAZ EN 15 MN

LIBERER LE CŒUR DE VILLE DE MORZINE
DU TRAFIC

DEVELOPPER ET EMBELLIR NOTRE VILLAGE

Dernier tronçon à réaliser pour assurer une liaison efficace, moderne et attractive entre nos deux stations, le projet Express Morzine Avoriaz se présente comme une alternative à la circulation des véhicules dans le village de Morzine, entre Morzine et Avoriaz et plus largement à l’échelle de toute la Vallée d’Aulps.

Support d’une mobilité durable pour tous (touristes, résidents, saisonniers, habitants), sa réalisation permettra également de :
- renforcer les synergies et les échanges entre nos deux stations et améliorer l’attractivité du domaine des Portes du Soleil
- engager l’aménagement du quartier du Plan
- embellir le cœur de village de Morzine et le rendre encore plus agréable pour le shopping, les balades,...

Pour découvrir en détail le projet téléchargez le dossier de concertation :

Version française
English version

La Foire aux questions

Financement du projet

Le projet n’est-il pas surdimensionné par rapport aux moyens de la commune ?

Le budget de réalisation de l’Express Morzine Avoriaz s’établit à 58 millions d’euros.

Il comprend l’infrastructure ainsi que le tunnel piétons souterrain et couvre les études complémentaires à mener et les missions de maitrise d’œuvre.

L’Express Morzine Avoriaz sera réalisé sous maitrise d’ouvrage de la commune de Morzine et financé via un emprunt bancaire. Plusieurs banques se sont d’ores et déjà positionnées, confirmant la solidité du projet et du montage financier. Il s’agit du même montage que pour Super Morzine en 1986.

Dès la phase de conception et mise en concurrence du constructeur, un exploitant sous contrat d’affermage sera connu et associé au projet. Les loyers payés par l’exploitant couvriront les emprunts bancaires, rendant ainsi totalement transparent l’impact de l’emprunt pour la commune.

Ce montage financier a fait l’objet d’une validation des services de l’Etat :
- il permet une mise en concurrence des constructeurs, en dissociant construction et exploitation.
- il permet à la commune de fixer des objectifs précis en termes de niveau de service attendu pour l’exploitation et de fonder le contrat d’affermage sur des bases claires.

La réalisation de la gare multimodale, des parkings ainsi que l’ensemble des aménagements de voiries et d’espaces publics représente un coût de 33,6 millions d’euros. Ces aménagements seront également réalisés sous la maitrise d’ouvrage de la commune et financés pour partie par un emprunt bancaire et pour partie par autofinancement.

L’augmentation de la contribution territoriale (taxe versée à la commune par les acteurs économiques en fonction de leur CA) générée par les différents projets en cours et à venir (UTN) sur la commune permettra de financer les annuités de l’emprunt, sans impacter la fiscalité locale.

Bien que représentant un coût global élevé, le projet dans son ensemble est financièrement sécurisé, la commune lui apporte une contribution financière maitrisée, qui lui laissera des leviers pour investir sur d’autres projets. D’autant plus que dès 2019, l’endettement de Morzine va énormément baisser, ouvrant de nouvelles opportunités.

Restera-t-il des moyens d’investissements une fois ce projet engagé, pour d’autres infrastructures  ?

Morzine ne lie pas exclusivement son avenir à l’EMA, même si ce projet reste un investissement clé pour conforter durablement notre attractivité et maitriser la qualité de notre cadre de vie.

Pour preuve, durant les deux derniers mandats, un plan neige de de 60 millions d’euros a été mis en place avec la SERMA qui a permis de réaliser notamment Prodains Express, le TS du Proclou, le TS de Serraussaix, le lac de Chavanette, les canons à neige sur Avoriaz. Une enveloppe de 8 Millions d’euros sur ce plan neige reste à consommer.

La commune a également financé la piscine couverte, un ascenseur public, une chaufferie bois, 2 Maisons médicales, l’aménagement de la place de l’office du Tourisme, le Pôle enfance à Avoriaz, un plan lumière pour Avoriaz et Morzine. Ces projets ont représenté plus de 50 millions d’euros, investis sans augmentation des impôts et complétement autofinancés par la commune.

Les 32 millions d’euros à investir pour la création de la gare, l’aménagement du secteur du Plan et des accès seront d’autant plus gérables pour Morzine, que dès 2019, l’endettement de Morzine va énormément baisser, ouvrant des possibilités de poursuivre l’aménagement qualitatif de notre commune et de conforter son attractivité.

Circulation et mobilité

Quel circuit est prévu pour repartir du haut du parking de la gare (chemin de la vieille Plagne) ?

La sortie du parking s’effectue chemin de la vieille Plagne avec 2 issues possibles, soit par le chemin de la Vieille Plagne ou direction centre village directement.
Il est prévu en sortie du parking (par le haut chemin de la Plagne ou par le bas route du Plan) 140 véhicules / heure un samedi de vacances de février (période de pointe).

Le problème de circulation ne sera-t-il pas déplacé de l’avenue de Joux Plane sur la route des bois venant ?

Les études de circulation réalisées montrent que l’aménagement du quartier du plan et de la gare génèrent une augmentation de circulation de 5% sur la route des bois venants dans les deux sens confondus, ce qui conduit un jour de pointe à + 40 véhicules / heure dans le sens descendant (vers mairie). Cette augmentation est faible.

La circulation des navettes va-t-elle être revue ?

Un nouveau schéma de circulation des navettes a été élaboré, avec l’objectif de rabattre les navettes sur la gare de l’EMA. Ce schéma permet, sans baisse de service, une réduction d’environ 30% des km parcourus.

Cette réorganisation permet également d’améliorer la lisibilité du réseau en offrant deux points de correspondance bien lisibles : la future gare routière et le Pleney. Plus aucune navette ne circulera rue du bourg et cette artère sera réaménagée de manière très qualitative, avec des grands trottoirs, des aménagements paysagés créant une ambiance favorable à la déambulation piétonne. L’attractivité commerciale devrait en être fortement renforcée.

La liaison entre ces deux pôles de correspondances sera assurée par le tunnel piétons, de manière rapide et sécurisée.

Stationnement

Quelles sont les offres de stationnement associées au projet EMA ?

Le projet prévoit la construction d’un parking enterré de 485 places publiques accolé au Nord de la gare du téléphérique, avec des entrées / sorties en haut (chemin de la vieille Plagne) et en bas (route du Plan). L’évaluation des besoins en stationnement a pris en compte la présence des parkings voisins (office de tourisme,...).

Des circulations verticales (ascenseurs, escalators) permettront de relier, depuis les 7 niveaux de parkings, la gare routière, le départ du téléphérique ou la route de la Plagne...

Les usagers pourront également emprunter les parkings voisins (place du marché, office du tourisme). A terme un parking pourrait être réalisé sous la place du marché.

La construction du parking de l’Express Morzine Avoriaz va-t-elle occasionner la suppression de places de stationnement en surface ?

Sans doute quelques places de surface sur la rue du bourg seront supprimées, avec pour objectif de réaménager les espaces publics et en particulier de laisser plus de place aux piétons (élargissement des trottoirs, ...). Le réaménagement de la rue du bourg n’est pas à ce stade étudié dans le détail.

La circulation près des écoles va t elle augmentée ?

Le projet prévoit la réalisation de différents aménagements de voiries :

-> la création d’un giratoire sur le carrefour de la mairie qui permettra d’améliorer la lisibilité de cette entrée majeure sur le secteur du Plan et d’assurer une bonne gestion du trafic.

-> la création d’un nouvel accès par le nord du quartier du plan, à sens unique, consistant à réaliser un franchissement sur la Dranse qui permettra la jonction entre la route du Plan et la route du Palais des Sports. Cet aménagement va contribuer au désenclavement du quartier bas du Plan. La route du Palais des sports sera mise à sens unique. Cela permettra de réaliser un aménagement qualitatif, agréable et sécurisé pour les piétons.

Devant l’école, des aménagements seront réalisés pour réduire les vitesses et permettre la dépose des enfants en toute sécurité.

La route du Palais des Sports, qui va être mise en sens unique, va voir le trafic passer en hpeure de pointe du soir, durant les périodes de vacances scolaire d’hiver de 190 véhicules / heure dans les deux sens confondus (situation actuelle) à 130 véhicules / heure sur le sens unique.

Exploitation de l’EMA

Comment fonctionnera l’ EMA le soir, après 17h00 ? et hors saison de ski ?

L’offre de services de l’EMA n’est pas à ce jour arrêtée. Un atelier est dédié à ce sujet. Il permettra, selon les attentes exprimées de préciser le cahier des charges qui sera soumis aux sociétés de remontées mécaniques. Le souhait de l’actuel municipalité est d’avoir au minimum une exploitation calquée sur le service actuel du 3S des Prodains soit en saison touristique 7h00 -21h00 du lundi au jeudi ; 00h00 le vendredi et samedi et 22h00 le dimanche.

Un service complémentaire pourra être inclus dans la prochaine DSP pour étendre les périodes et horaires d’ouverture.

Quelle société de remontées mécaniques s’occuperait de ce projet ?

A ce jour cette société n’est pas retenue. Dès après la concertation, un appel d’offres va être lancé par la Mairie, avec pour objectif de choisir l’exploitant courant 2019. Cet appel d’offres comprendra un cahier des charges des attentes en termes de services devant être assurés par EMA (amplitude d’ouverture, période d’ouverture, etc...)

Comment s’effectuera la connexion du nouveau 3S avec celui des Prodains ?

A ce stade des études, il est prévu un fonctionnement indépendant de l’Express Morzine Avoriaz et du Prodains Express pour différentes raisons (souplesse d’une indépendance des appareils, faible temps de transfert, possibilité d’avoir des constructeurs différents,...). Les usagers devront donc changer de cabine aux Prodains, ce changement est pensé de sorte à être optimisé et réalisable y compris en période d’affluence en un temps court (1 mn en période fluide). Une fois que le constructeur de l’EMA sera choisi, cette question sera définitivement tranchée.

Projets alternatifs

Est-ce que Super Morzine sera bien conservé voire rénové ?

Il n’y a aucune raison de ne pas conserver Super Morzine, cet équipement permet de desservir les pistes débutants du domaine d’Avoriaz et participe à l’offre des stations. La question de sa rénovation n’est pas à l’ordre du jour.

Pourquoi ne pas développer Super Morzine ?

Le tracé par Super Morzine a été étudié et rejeté pour plusieurs raisons.
Il est impossible d’envisager une gare intermédiaire au bas de Super Morzine car la superficie n’est pas suffisante pour accepter deux gares. Au delà de cette forte contrainte, rejoindre Super Morzine et le Plateau d’Avoriaz supposerait l’installation de 20 pylônes et un survol de falaise de 1.400 km, difficilement réalisable techniquement.

Le tracé évoqué par Super-Morzine serait de 5.800 km réalisable en 22 minutes.
Certes, le coût d’une liaison télécabine est moins élevé qu’un 3S (environ -20 %) par contre, le coût d’exploitation est bien supérieur (maintenance de balancier de pylône, plus de cabines donc plus de pinces, une consommation électrique plus importante) avec une durée de vie d’environ 30 à 40 ans alors que à celle d’un 3S est d’environ 50 à 60 ans. Enfin, en raison de l’impossibilité d’un secours intégré, une télécabine ne peut fonctionner de nuit.

Un tracé en 3S par Super Morzine serait plus long (5,8 km) et donc plus couteux avec l’obligation de faire 2 tronçons.

Au delà de ces contraintes de faisabilité, le tracé par Super Morzine conduirait à réaliser une gare intermédiaire en zone naturelle non urbanisée pour se rendre à Avoriaz alors que le village des Prodains existe avec 3 hôtels, des habitations à l’année, des restaurants, des locations …et que le PADD et le PLU prévoit son renforcement et son aménagement.

Urbanisation

Des logements sociaux sont-ils prévus sur le quartier du Plan ?

Oui, la première phase d’aménagement du quartier du Plan, prévue à l’horizon 2020/2021 prévoit la construction de 50 logements (pour la partie menée par la commune uniquement « logements communaux » et « logements sociaux » sur le plan ci-dessous, entièrement dédié à des logements à l’année, sociaux ou facilité d’accession à la propriété...), dont près de 30% de logements sociaux et à l’année dont la demande est forte et ne peut être satisfaite aujourd’hui. Cette offre de logements sociaux ou avec facilité d’accès à la propriété vise à compenser la forte pression immobilière et à renforcer l’attrait de la commune pour des publics variés et actifs.

Les constructions prévues autour de la gare vont-elles supprimées les cours de tennis ?

Non, les cours de tennis seront maintenus, les constructions prévues sont proches de la Gare. A terme des constructions pourraient être envisagées dans le talus de la rue du bourg et à proximité de la Place du marché.

Est-ce que le projet implique une urbanisation à outrance sur le quartier du plan ?

Le PLU prévoit que le quartier du Plan puisse être urbanisé et développé. Le souhait de la municipalité est de porter une urbanisation raisonnée et maitrisée, avec un effort conséquent sur la qualité des espaces publics.

A l’échéance de la mise en service de l’EMA, les aménagements suivants devraient être réalisés :

-> une nouvelle desserte du secteur, avec la création d’un lien entre les deux rives de la Dranse et la ville basse et haute.

-> la construction de logements, à proximité immédiate de la gare, comprenant près de 30% de logements sociaux et à l’année dont la demande est forte et ne peut être satisfaite aujourd’hui.

-> un aménagement qualitatif de la rue commerçante du Bourg, libérée du trafic des navettes, avec des trottoirs élargis propices au shopping et aux mobilités douces. Le lien avec le bourg historique n’en sera que plus attractif.

-> la création à proximité immédiate de l’Express Morzine Avoriaz de nouveaux espaces publics de qualité : la Place du belvédère offrant une belle perspective sur Avoriaz au loin et sur les berges de la Dranse en contrebas, la Place haute et la Place basse.

-> le talus de la rue du bourg accueillera une nouvelle voie piétonne paysagée reliant la rue du bourg et le nouveau quartier et préservant des ouvertures visuelles sur le grand paysage.

Comment ça va se passer au niveau du pas du Lac ?

Ce lieu desservant les différents versants d’Avoriaz ; il devrait être désencombré avec la nouvelle desserte interne à Avoriaz . Cette desserte part du sommet du 3S actuel pour arriver dans la station d’Avoriaz en remplacement du télésiège du Plateau qui aujourd’hui offre peu de débit et une arrivée peu pertinente.

Y a-t-il un projet d’aménagement sur le quartier des Prodains ?

Depuis une dizaine d’années, le quartier des Prodains a bénéficié d’aménagements : un premier tronçon de trottoirs entre les Covagnes et l’entrée des Prodains, l’enfouissement des lignes électriques, un nouvel éclairage public, la création du Prodains Express, un téléski et l’amélioration du Parking. Il reste aujourd’hui inscrit au plan neige le projet d’un télésiège de l’oratoire de la Kinkerne en direction des Verdets et le prolongement des trottoirs jusqu’en Ly.

La commune étudie également la création d’un mur d’escalade dans l’ancienne gare du téléphérique. La construction de la gare de l’EMA aux Prodains s’accompagnera d’aménagements des espaces publics.

A noter : la liaison avec EMA pour rejoindre Morzine permettrait la diminution de 30 % de la circulation des navettes et réduirait le nombre des minibus de TO ou d’hôteliers aux Prodains.

Participation citoyenne

Pourquoi ne pas faire un référendum ?

Le projet de l’EMA est un projet identifié dans des documents d’urbanisme récents comme le PADD de 2007 et le PLU approuvé en février 2008 par la précédente équipe municipale. Ces documents cadrent le développement de Morzine et prévoient un renforcement des liaisons par câble entre Morzine, les Prodains et Avoriaz. En outre l’actuelle majorité municipale a été élue en soutenant ce projet et en s’engageant pour le réaliser dans sa mandature.

Le projet EMA suit donc les procédures classiques et recommandées de consultation du public, appuyé en cela par les services de l’Etat, garants de la prise en compte de l’avis de la population.

Le temps de concertation publique fixé de début décembre 2018 à fin février 2019 répond à ces exigences d’écoute des attentes et remarques et de dialogue citoyen.

Le bilan de la concertation permettra d’éclairer précisément les perceptions de ce projet par la population locale et les touristes et orientera les choix que fera la municipalité sur les suites à donner au projet.

Les questionnaires seront-ils dépouillés avec un scrutateur ?

La plupart des questionnaires reçus à ce jour ont été remplis directement sur le site internet. Par mesure de commodité, les questionnaires papier sont traités et rentrés sur le site internet qui dispose d’une interface permettent le calcul de données statistiques. Néanmoins, tous les questionnaires papiers sont conservés et seront consultables sur demande. Le questionnaire ne se réduit pas à une question mais permet de s’exprimer de manière libre, ces expressions seront prises en compte dans le bilan de la concertation.

Implantation paysagère

Les deux premiers pylônes sont implantés dans des zones à risque : quelles solutions sont envisagées ?

Des études géotechnique approfondies ont été menées avec des sondages. Elles ont démontré la faisabilité de l’implantation des ces deux pylônes. Le contexte structural de la roche en ces points est très favorable et les fondations des pylônes ne généreront pas de risque d’instabilité de la paroi. Quelques éboulement de surface, de faibles volumes peuvent être anticipés par la mise en place de parade (de type écrans de filets, par exemple). Une fois le constructeur choisi, ces études seront réactualisées et confirmées par des choix constructifs définitifs.

La vue sur la vallée des ardoisières sera-t-elle gardée au niveau de la rue du bourg ?

La vue sur la Vallée des ardoisières depuis la rue du Bourg sera maintenue la plus ouverte possible. L’aménagement du quartier du Plan prévoit de réaliser quelques petits ilôts de faible hauteur (maximum 5 à 8 m de hauteur) pour créer une continuité bâtie sur la rue du Bourg qui incite à cheminer depuis la mairie jusqu’à la gare et au delà. Des constructions sont également prévues dans le talus de la rue du bourg qui ne masqueront pas la vue, mais dont les toits offriront des belvédères, permettant plus encore qu’aujourd’hui d’embrasser ce magnifique point de vue sur la vallée.

Divers

Quelle est la durée totale et le planning d’exécution de l’ensemble du projet ?

La mise en service prévisionnelle de l’Express Morzine Avoriaz et la livraison des aménagements connexes sont programmées pour la saison 2021 2022. La complexité du projet d’ensemble sur les plans techniques, administratifs et réglementaires impose, pour y parvenir, de tenir les échéances suivantes :

Novembre 2018
Transmission aux services de l’Etat de l’étude d’impact environnementale pour avis et remarques

3 décembre 2018 – 29 février 2019
Tenue de la concertation publique au titre de l’article L 300-2 du code de l’urbanisme

Mars 2019
Délibération de la commune sur le bilan de la concertation
Transmission aux services de l’Etat des dossiers finalisés de Déclaration d’Utilité Publique et de Servitudes d’Utilité Publique, prenant en compte les acquis de la concertation.

Avril 2019
Lancement d’un dialogue compétitif pour choisir le constructeur de l’Express Morzine Avoriaz.
Lancement de l’appel d’offres du contrat d’affermage.

Automne 2019
Tenue des enquêtes publiques (1 mois)

Début 2020
Choix du constructeur de l’Express Morzine Avoriaz et démarrage des études de conception détaillées.

Automne 2020
Démarrage des travaux de construction de l’Express Morzine Avoriaz et des aménagements connexes pour une durée d’environ 2 ans.

Décembre 2021
Mise en service prévisionnelle

Comment la problématique du réchauffement climatique est-elle prise en compte, avec notamment la diminution des chutes de neige en-dessous de 2 000 m ?

Limiter le réchauffement climatique, c’est aussi privilégier des modes de transport décarbonnés, comme le transport par câble. Morzine a déjà réalisé de nombreux projets pour ne pas concentrer son développement exclusivement sur le ski : amélioration des chemins piétons (Nyon, la pointe), création de pistes et circuits VTT, de ski Joering, de chiens de traineaux, le canyon de Nyon … La piscine couverte, la patinoire, le centre équestre permettent de diversifier l’offre de loisirs. Un équipement culturel est prévu dans le secteur du Plan. Cette transition s’effectue doucement, mais le ski n’est pas « fini » aujourd’hui, loin s’en faut et Morzine est attendue au sein des Portes du Soleil pour prendre toute sa place et tisser avec Avoriaz des liens forts et des échanges accrus. Deux axes guident les politiques de la municipalité pour préparer l’avenir : développer une offre d’après ski attractive, développer la saison estivale. C’est ce choix d’une attractivité maitrisée que permet l’Express Morzine Avoriaz, le choix d’une gestion volontaire et ambitieuse de l’avenir du territoire, tenant compte des risques à moyen terme d’une absence de neige.